MESSAGE DE PÂQUES POUR LES PAROISSIENS DE LA NATIVITÉ

Chers paroissiens, chères paroissiennes!

Nous allons bientôt commencer une semaine sainte qui nous introduit dans la Passion du Christ dont le point culminant  Pâques, c’est-à-dire, la Résurrection du Christ, après sa mort ( Vendredi Saint) et son repas d’adieu avec ses disciples (La Cène du Seigneur, Jeudi Saint). Ces trois fêtes portent le nom de Triduum pascal. Comment profiter des biens spirituels que le Seigneur nous réserve?

Chers paroissiens, pour mieux profiter ces jours très saints au maximum, laissons-nous  imprégner d’abord du sens qu’il faut accorder au mot « pâque », mot-clé pour comprendre le mystère qui se déploie en trois jours ce qu’on appelle, le Triduum pascal, et qui se prolonge pendant 50 jours. En effet, ce mot veut dire « passage d’un endroit vers un autre endroit qui,  lui,  est meilleur; d’un état vers un autre état supérieur ou tout simplement, un changement de vie vers une autre vie meilleure à l’instar de Jésus qui passe de la mort à la vie.

   

En d’autres mots, c’est toujours la pâque que nous fêtons  le Jeudi Saint : Le Seigneur célèbre avec ses disciples la pâque juive, cette fête commémorative et historique rappelant le passage du peuple d’Israël de l’esclavage d’Égypte vers une Terre promise, une terre de liberté. Au cours de cette célébration que Jésus a dû anticiper d’une journée, Il crée deux sacrements dont le but était de perpétuer la Pâque qui, cette fois-ci n’est plus historique mais événementielle : Jésus notre Pâques. À cette fin, le Seigneur créa le sacrement de l’Ordre dont entre autres rôles – on devrait dire « munera – ministères » est de rendre présent Jésus-Christ, Corps et âme avec la célébration de la sainte messe. Il créa en même temps, le sacrement de l’Eucharistie qui n’est rien d’autre que cette présence réelle, substantielle de Jésus qui se fait nourriture pour nous. Les deux sacrements sont  intimement liés si bien que sans le prêtre (ordre), il n’y a pas d’Eucharistie, et celui-là est ordonné en vue de l’Eucharistie. En d’autres mots, l’Eucharistie fait l’Église, et l’Église fait l’Eucharistie, tandis qu’un prêtre représente Jésus Christ, « caput et membra », c’est-à-dire comme Jésus tête de l’Église et en même temps, Jésus dans ses membres qui sont les fidèles.

La Pâques du Seigneur se célèbre aussi Vendredi Saint. C’est la Passion du Seigneur qui doit se vivre comme un sacrifice suprême du Fils de Dieu à son Père pour racheter non seulement le genre humain, mais également tout ce qui a été créé que Adam, le Premier homme avait entraîné dans le péché et par là, dans sa condamnation : « Par toi, maudit soit le sol….. » (Gn 3,…). Vendredi Saint est une journée de la souffrance inexprimable et de la mort terrible du Fils de Dieu qui offre librement sa vie pour ceux qu’il aime. Il obtient de son Père le pardon de tous les hommes. En descendant au séjour des morts, il a vaincu la Mort pour nous. Comme célébration, Vendredi Saint est le seul jour de l’année où nous adorons la Croix en bénissant celui qui y a été pendu, Jésus le Fils de Dieu en sacrifice unique et réparateur.

Évidemment, le sommet du Triduum Pascal se célèbre Samedi Saint – à vrai dire, Dimanche de Pâques puisque bien que nous célébrions la Veillée pascale samedi soir ou dans la nuit, c’est en fait Dimanche puisque pour les Juifs le jour commençait avec le coucher du soleil. Nous veillons dans cette nuit pour éclater de joie à la résurrection du Christ. En ce moment- là, on allume les lumières, les cloches retentissent, on chante Gloire à Dieu et l’Alléluia qui précède l’Évangile. La Veillée Pascale est la messe la plus solennelle de l’année, plus importante d’ailleurs que Noël. Saint Augustin la considérait comme « la mère de toutes les saintes veillées »,

La joie de Pâques ne pouvant pas se célébrer une seule journée ( la Veillée pascale et dimanche de Pâques) elle se prolonge pendant 50 jours, une période durant laquelle le Seigneur ressuscité apparaît à ses disciples, leur donne mission. Au 40e jour, l’Ascension, le Seigneur retourne vers son Père au Ciel pour préparer des places pour chacun et chacune d’entre nous. Au 50e jour, la Pentecôte, Il envoie aux Disciples l’Esprit Saint comme il l’avait promis. C’est la naissance de l’Église qui continue jour et nuit la mission de Jésus dans le monde.

Je voudrais donc vous inviter à mieux célébrer ces jours que Dieu nous donne pour participer pleinement aux grâces que Dieu nous accorde par la mort et la résurrection de son Fils unique Jésus-Christ. En même temps, je voudrais vous souhaiter de bonnes fêtes de Pâques. Je saisis cette occasion pour vous remercier vous tous qui vous vous êtes donnés corps et âme en préparant ces fêtes. Que le Seigneur vous en sache gré et vous bénisse!

 

Votre serviteur, père Emmanuel Ngiruwonsanga 

                  

Paroisse Nativité De la B.V.M.

Tel.: 613-932-7505

Téléc.: 613-932-2123

Courriel: paroissenativite@gmail.com

site web:www.laparoissenativite

220, chemin Montréal,

Cornwall, On

K6H 1B4

  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Facebook Icon